Welcome in the United States

Publié le par Mickaël

Bonjour,

Ca y est, nous sommes a San Francisco. Il est 5 heures du mat ici, 9 heures de decalage. Voyage le + crevant que j'ai eu a faire. 30 heures sans sommeil et depuis 3 jours, les nuits sont tres tres courtes, decalage horaire oblige. Une bonne angine nous accompagne Clarice et moi, mais ici, c'est auto medication oblige: la consultation chez le medecin, ce serait apparemment 150 $. Donc debuts un peu difficiles mais a part ca, tout va bien. Nous sommes alle contempler le superbe golden gate hier, ballades dans les rues de San Francisco qui rappellent tres bien la serie americaine tele, les rues de san francisco. Ville tres agreable a visiter, bcp de collines tres abruptes a franchir, rues en pente a 20 - 25% de devers. c'est une partie du charme de cette ville je trouve. Ville ds une magnifique baie entouree de ponts, de petites iles dont la fameuse prison alcatraz. 
Le depart de l'aventure sera donne ce matin, sur les bords du Pacifique. Nous avons fait nos achats avec un frenchy tip top, le bien nomme jean. Il nous a bien aide. Il vit ici depuis 5 ans, au Campus de Berkeley, un gars dans l'esprit US, qui aurait du mal a revenir en france aujourd'hui je pense. Funny guy ce fils de Brayon.

Ce matin, Clarice recupere le vehicule loue a San Francisco (prix exorbitants les locations de voiture, nous aurions du le faire par internet) et la traverse des usa commence. Le velo n'a pas souffert du voyage, c'etait une de mes craintes. J'ai juste fait une boulette en le remontant, ce qui m'a valu ma premiere reparation main dans le camboui pdt 2h.

Je ne peux pas insere de photos sur cette borne internet, vous allez donc devoir patienter un peu pour profiter des supers tirages made US.

Un homme a donne 20 dollars pour mathilde a l'aeroport de washington , une femme 1 dollar un peu + tard. Ils la trouvaiet craquante, ils ont voulu lui faire un cadeau. ca s'est d'ailleurs bien passe a l'aeroport, au passage immigration, qui est toujours delicat aux states.


Bisous a la famille, amis, ecoles, collegues...
See you later,
From the States, Mickael 

Commenter cet article

florian 05/05/2008 19:33

Bonjour,
J'ai recemment appris votre projet par le biais d'un article dans les journaux et je vous souhaite bonne chance pour ce projet et une réussite a ce projet tellement intérréssant humainement!
Etant moi-meme de Marcillé Raoul et habitant toujours a Marcillé c'est avec grand plaisir que j'ai pu voir votre collaboration avec les differentes écoles pour leur apporter une petite touche de "reve".
Bonne continuation et c'est avec plaisir que je suis votre parcours à travers votre blog!

cécile, richard et elouan 05/05/2008 14:53

Bonjour les aventuriers, c'est avec plaisir que nous vous suivons dans votre périple US. Nous te donnerons,Bob, des nouvelles de Bretagne assez régulièrement. Soleil breton et c'est pas des blagues mais orage oh désespoir.
Préparation des festivals bretons, ménéac a déjà commencé et tony en a pris une.
Bon courage au gars de la pédale et à bientôt.

Cécile, richard et elouan

Annie-Claude BOUFFARD. 04/05/2008 19:23

Bonjour à toute la petite famille. Avons bien pensé à vous le 29 avril. effectivement , commencé par une angine n'est pas le top du top mais se dire qu'on est au USA doit faire partie du début de la guérison. le départ en vélo va sonner le début d'une grande aventure qui restera à jamais graver dans les mémoires. Peut-être pourquoi pas au hasard d'une route en plein désert avec des rencontres riches en relations humaines et émotions dans un décor grandiose.
Bonne route et à bientôt,
On tne road again Bye and see you later.

DE SADELEER 04/05/2008 18:22

Salut Mickaël !
et bravo, c'est génial de vivre ses rêves et surtout de partager cette aventure en famille (elle peut être fière de son papa, ta ptit'puce). Bonne route à toi.
Sandrine DS (ex collègue CA76, bretonne en cours de régularisation).

nicole MOREL 03/05/2008 10:12

Coucou Mickael Clarice etMathilde,
Biens arrivés, ouf; Le départ est donné,1,2,3,c'est parti; Bon courage pour grimper ces sacrées collines; Gérissez vite cette angine tous les deux et bon périple à toi mon fils. Gros bisous à tous les trois.